Le 2/05/2018 : Envisager l’Avenir

par Laurianne Granier

« PARCE QUE LA VIE EST TELLEMENT PLUS BELLE QUAND ON LA REGARDE AVEC LES YEUX DU CŒUR ! »

Avant de commencer votre lecture, veuillez lire la page sur les connaissances indispensables.

 

Je me connecte.

À mon arrivée dans la Source, je suis déjà sous l’apparence de l’Être de Lumière qui est en moi.

Je serre la Source dans mes bras, puis la Mère Divine, et tandis qu’apparaissent les Jardins Célestes autour de nous, je fais de même avec mes autres Protecteurs.

Je les remercie tous d’être là.

Puis je me mets à danser au milieu d’eux et ma robe s’étend alors jusqu’à eux, reliant nos énergies ensemble.

Je m’assois sur l’herbe chauffée au soleil, et je leur dis :

« Voilà, aujourd’hui, je souhaite faire une séance avec vous

afin de pouvoir avancer dans tout ce que je ressens ces derniers jours.

Et par avance je souhaite m’excuser, car je sens que ma tête est embrumée ce matin.

Cela est certainement dû à la nuit éprouvante que je viens de passer,

avec la grande colère qui m’a submergée hier au coucher,

et les rêves plus dérangeants les uns que les autres que j’ai faits cette nuit.

Alors, pour commencer, je souhaiterais vous parler de quelque chose d’important.

Ces derniers jours, est né un grand conflit en moi, un conflit qui me déchire

et qui m’empêche de prendre une décision franche quant à ce que je souhaite faire.

En effet, il y a une partie de moi qui se plait beaucoup à l’idée

d’aller passer une année tranquille dans la maison de mon grand-père dans le sud.

Je sais que j’y serai sereine, que je pourrai profiter de la mer, du soleil, profiter de la vie,

redémarrer mon activité à mon rythme comme je l’entends et sans stress,

faire des séances avec vous sans arrêt, profiter de ma grossesse dans la joie et la bonne humeur,

être bien avec Ioan, continuer à progresser à vos côtés

et me faire connaitre progressivement grâce à mes publications sur les réseaux sociaux

et l’édition de mes livres.

Dans ce cas de figure, je pourrai vraiment me consacrer à moi et profiter de la vie,

tout en travaillant à établir un projet digne de ce nom pour la suite des évènements

(le centre, nouvelles techniques, voyages…).

Et pour être honnête, en écrivant ces lignes,

je me rends bien compte que c’est vraiment l’idéal pour moi.

Mais au fond de moi, il y a une autre partie de moi qui se fait entendre de plus en plus bruyamment !

De par cette partie de moi, je me sens désespérée de voir que nos projets sont de nouveau reportés.

Je n’arrive pas à faire taire cette voix qui me dit que tout cela ne se produira jamais,

que tout n’était qu’une illusion, un rêve de reconnaissance,

mais que ça n’a finalement jamais été réel.

Hier, j’ai réalisé qu’en bientôt trente-six ans de vie ici-bas, je n’avais absolument rien accompli, absolument rien concrétisé.

99% des gens de mon âge ont déjà accompli de grandes choses.

Que ce soit au niveau familial, professionnel ou personnel (au travers de leurs passions),

ils ont tous déjà concrétisé ce qui leur tenait à cœur !

Moi, j’ai l’impression d’avoir passé ma vie comme une religieuse vivant dans un monastère isolé,

se contentant d’une introspection sans fin et de progression spirituelle pour tout accomplissement.

Mais les religieux choisissent cette voie.

Moi, j’ai rêvé toute ma vie de rendre ce monde heureux, d’aider ceux qui souffrent

et de ramener sur Terre le Paradis que je savais exister dans mon cœur.

Mais je n’ai jamais rien pu accomplir dans ce sens,

comme si j’avais été enfermée dans une cage toute ma vie,

à attendre le moment où on me donnera enfin

l’occasion de m’envoler et d’agir.

Mais au final, si demain je disparaissais, cela ne changerait absolument rien au monde !

Et je me rends compte que j’ai vraiment besoin d’avoir

des preuves que mon existence a de l’importance,

des preuves que je suis là pour une bonne raison,

des preuves que je vais réellement apporter quelque chose au monde

(autre que mes deux enfants qui, je le sais déjà, auront une Destinée extraordinaire).

Parce qu’au fond de moi, je me dis que si je n’ai pas le pouvoir de changer ce monde,

alors à quoi bon être ici !

Durant toute ma vie actuelle, tandis que j’étais seule et isolée des autres,

je n’ai rêvé que d’une chose : sauver le monde.

Et ces deux dernières années, je pouvais enfin toucher du doigt cette perspective, avec la concrétisation de la création du centre qui devait se faire très prochainement !

Alors, il est vrai que le fait de reporter cela à nouveau me fait me demander

si je suis vraiment là pour quelque chose.

Et même si je sais que cette voix qui se fait entendre

est nourrie en partie par mon égo et mes insécurités,

je ressens que tant que je ne l’aurai pas apaisée, je ne pourrai pas avancer le cœur léger. »

Je relève alors la tête et je regarde mes Protecteurs droit dans les yeux.

Je termine en disant :

« Voilà, c’est ce que je souhaitais vous dire, c’est ce que je ressens suite à votre annonce

d’aller m’installer dans le sud pour un temps.

Alors, s’il-vous-plaît, aidez-moi !

Montrez-moi quelque chose qui me permette de soulager cette partie de moi

qui se sent désemparée à cette nouvelle !

Et faîtes que cela provoque un vrai déclic en moi, car il faut que j’avance et que je continue ma route !

Je ne peux plus me sentir bloquée comme c’est le cas ces derniers jours ! »

La Source acquiesce, comprenant ma requête.

Puis elle vient vers moi, me serre tendrement dans ses bras et m’invite à la suivre.

Nous arrivons au bord d’une falaise.

À nos pieds, s’étend un sol désertique, aride, désolé, auquel toute vie a été arrachée. Le ciel est noir.

Une vision apparait devant nous.

Sur un haut rocher en pic et en surplomb de cette étendue, je me vois, le regard dirigé vers le ciel.

Autour de moi, sont réunis tous les Êtres de Lumière que j’aurais formés et qui seront prêts à aider le monde à mes côtés. Ils portent ma Lumière en eux.

À mes côtés, se trouvent mes deux enfants, tellement puissants et lumineux !

Tous ensemble, nous levons les bras, et une lumière blanche éblouissante se forme dans le ciel, au-dessus de ma tête, écartant les nuages noirs.

Et, sous moi, des milliers de gens en quête d’espoir nous voient et lèvent la tête dans notre direction.

Cette vision est très intense.

Je me retourne alors vers la Source et, la voix envahie par l’émotion et les larmes aux yeux, je lui demande :

« C’est vraiment ce qu’il va se produire, n’est-ce-pas ?

Mais alors, pourquoi me garder en retrait comme ça, depuis toujours ?

Pourquoi ne pas m’avoir révélée au monde plus tôt et par des voies plus directes ?

N’aurais-je pas pu ainsi aider le monde encore mieux et depuis déjà de nombreuses années ?

Je me sens tellement inutile et impuissante face à tout ce qui se prépare !

C’est comme si le monde m’appelait depuis des siècles

et que je ne faisais rien, que je restais dans l’ombre.

N’aurait-il pas fallu que je commence mon œuvre depuis longtemps ? »

La Source sèche doucement mes larmes du bout de ses doigts.

Une larme intacte se dépose sur son index.

Elle ramène son doigt devant ses yeux et observe cette larme qui brille tel un diamant.

Elle me dit avec tendresse :

« Ton cœur est si pur, je peux le voir dans tes larmes.

Mais tu dois comprendre que le moment n’est pas encore venu pour toi.

Le rôle que tu es amenée à remplir est très important, mais aussi très difficile.

C’est pourquoi il demande une longue préparation et un isolement du reste du monde, pour être parfaitement prête le moment venu.

Nous savons que tout cela est frustrant pour toi, que tu voudrais te lancer dès maintenant.

Mais il te faut encore attendre !

Il te faudra d’abord emprunter des voies plus « traditionnelles », plus « humaines », et te faire connaître par ton travail parmi les humains.

Puis, quand viendra le moment, quand le monde sera bouleversé, et que tout ce qui est connu sera sur le point d’exploser, là, tu feras ton entrée.

C’est à ce moment-là que tu pourras offrir un nouvel horizon que les gens seront en mesure d’accepter pleinement, car ils le considèreront comme une porte de sortie face à l’enfer qu’ils connaîtront. »

« Je comprends.

Et je vois bien que tout cela ne se produira pas avant encore un long moment.

Alors, s’il-vous-plaît, je vous demande de me donner les moyens de former mon Armée d’Êtres de Lumière

d’une façon innovante,

de manière à ce que mes formations intensives aient des effets surpuissants

sur eux et sur leurs vies.

J’ai vraiment besoin de changer radicalement des vies avec votre collaboration,

et que cela ne prenne pas des mois de cours pour y parvenir !

Je veux faire cela sous la forme de retraites intensives miraculeuses de deux jours,

pour toucher le plus de gens possible rapidement.

Guidez-moi dans cette réalisation, s’il-vous-plaît !

Le reste des techniques et outils seront publiés sous la forme de livres comme le premier manuel !

Comme ça, chacun y trouvera son compte !

Qu’en dîtes-vous ? »

La Source se concerte avec les Protecteurs et acquiesce ensuite.

Elle me dit :

« Mettre en place ce genre de choses s’avère difficile car, pour que cela attire les gens, il faut que les promesses soient tenues.

De plus, cela serait très fatigant comme programme car ce seraient des journées très intenses pour toi aussi.

Et le temps de ta grossesse, nous préfèrerions que tu aies un rythme apaisant. »

« Alors, que me recommandez-vous de faire ?

Comment démarrer mes activités du mieux possible à Saint-Raphaël ? »

Une vision me vient.

Je me vois alors assise sur la plage avec un petit groupe de personnes.

Nous méditons au bord de la mer.

Nous sommes connectées à l’eau, au ciel, à la nature, à tout ce qui vit.

La Source me dit :

« Nous pensons que tu pourrais proposer des activités spirituelles en plein air, des séances de groupe au cours desquelles vous vous élèveriez ensemble, apprenant à vous connecter à qui vous êtes, à vos capacités, à la nature, à la Terre, à l’Univers tout entier.

Vous pourriez travailler de concert à activer l’énergie de la Terre, à nettoyer sa surface des énergies néfastes, à communiquer avec la Nature, les Animaux et les Êtres de Lumière.

Chez toi, tu pourrais pratiquer la Technique de libération vers la Lumière, aussi bien avec des personnes locales, qu’avec des personnes venant de plus loin (cours de deux jours).

Tu pourrais faire payer à moindre prix chacune de ces pratiques.

Dans cette région, le Var, il y a beaucoup de personnes ouvertes à ce que tu fais. Il va donc falloir que tu les attires à toi.

Pour cela, il va falloir d’autant plus utiliser les réseaux sociaux, annoncer ce que tu fais et comment te joindre dans ces pratiques.

Il faudra peut-être aussi faire de la publicité dans des revues locales spécialisées ou autre. »

Je remercie et je ressors.

 

< RETOUR AU JOURNAL

< RETOUR AUX CADEAUX DE LUMIÈRE