Le 27/04/2018 : La Nouvelle Voie

par Laurianne Granier

« PARCE QUE LA VIE EST TELLEMENT PLUS BELLE QUAND ON LA REGARDE AVEC LES YEUX DU CŒUR ! »

Avant de commencer votre lecture, veuillez lire la page sur les connaissances indispensables.

 

Je me connecte à l’Être de Lumière qui est en moi et je prends son apparence en arrivant dans mes Jardins Célestes.

Je me mets alors à danser de joie de retrouver mes Protecteurs et tous ceux que j’aime.

Tandis qu’ils forment un cercle autour de moi, je continue de danser en tournant sur moi-même, et je vois alors le tissu de ma robe qui s’étend tout autour de moi et rejoint tous ceux réunis, connectant nos énergies ensemble.

Puis, dans cette atmosphère d’Amour, de grande Joie et de Sérénité qui me donne un sentiment de plénitude totale, je m’adresse à tous et je leur dis :

« Chers tous, je vous remercie d’être là, à mes côtés.

Aujourd’hui, je souhaiterais vous parler d’une opportunité qui m’a été donnée

mais pour laquelle je ne sais quoi penser.

Voilà, hier, j’ai appris que mon grand-père me proposait

de me prêter sa maison dans le sud pour aussi longtemps que je le voudrais.

Alors, sachant que nous n’en payerions que les frais,

c’est bien sûr une bonne opportunité au niveau financier !

De plus, la région est très friande de tout ce qui est thérapie énergétique et développement personnel, donc je pense que c’est un bon terrain de travail.

Et puis, c’est une région touristique, au bord de la mer, avec un climat chaud,

alors, il est vrai que c’est tentant.

Néanmoins, c’est une maison assez petite avec un petit terrain.

L’endroit serait bien pour y vivre mais pas pour y faire le centre.

De plus, cette maison est collée à celle des voisins donc il n’y a pas beaucoup d’intimité.

Voilà ce que j’en pense.

Mais je sais que rien ne se fait jamais au hasard.

C’est pourquoi je souhaite vous demander pour quelle raison

cette opportunité a été placée sur mon chemin.

Expliquez-moi, s’il-vous-plaît. »

Je vois mes Protecteurs qui se concertent.

La Source écoute ce qu’ils lui transmettent et acquiesce.

Puis elle me regarde en souriant et me dit :

« Ce lieu est l’endroit idéal pour démarrer ton activité et pour fonder ta famille. »

Des images m’apparaissent alors.

Je me vois dans cette maison avec Ioan, mon mari !

Je vois des gens qui viennent pour recevoir mes formations.

Je nous vois heureux, Ioan et moi, profitant de la chaleur et de la mer, et je vois nos enfants arriver.

Je dis :

« Cette vision est très belle, mais qu’en est-il de tout ce qui était prévu :

Le centre, le fait de m’associer avec Véronique et Muriel,

mes activités pour répandre vos enseignements…

Tout cela a-t-il changé ?

Quelles en sont les raisons ? »

« Nous pensons en effet qu’il serait plus sage de faire les choses progressivement, comme nous pensions le faire l’année dernière dans le Lot.

Parce que nous sentons bien que ton désir d’enfant a pris le dessus sur le reste. »

« Vous dites cela, mais je ne vous ai jamais caché ce désir qui m’habite depuis des mois.

Et je pensais créer le centre, le confier à Véronique et Muriel

et, ensuite, enfin me consacrer à fonder ma famille.

Cela n’est-il pas possible ainsi ?

Vous savez aussi bien que moi que je ne souhaite

vraiment pas remettre le projet du centre à plus tard !

Et je sais que je peux faire les deux :

installer le centre et fonder ma famille !

C’est vraiment une décision que je ne souhaite pas que vous preniez à ma place !

Je sais que j’ai la force et la motivation suffisantes pour faire cela !

Car je veux vraiment changer le monde et fonder ma famille dans le même temps !

Je veux embrasser ma Mission à bras-le-corps dès maintenant !

Je suis prête !

Ces jours-ci, je sens une connexion immense entre moi et

toutes les créatures peuplant la Terre, et avec vous aussi !

Je ne veux plus reporter les choses !

Je me sens capable de former Véronique et Muriel, de créer le centre,

de travailler sur mes techniques, de travailler sur Ioan et plus encore dans le même temps !

Je sais que j’ai été stressée ces derniers temps avec le travail que j’avais à faire,

mais je suis capable de me reprendre, surtout si je m’y consacre pleinement,

et encore plus si nous sommes toutes réunies dans le lieu du centre

pour travailler ensemble au jour-le-jour. »

J’essaie alors de leur transmettre mes convictions, ma motivation, ma détermination.

Je les vois se concerter à nouveau et la Source me dit :

« Nous comprenons ton désir de faire les choses.

Mais nous savons aussi à quel point il t’en coûte de te mettre en avant auprès des autres.

C’est pourquoi nous avons pensé que faire les choses progressivement te conviendrait mieux. »

« C’est vrai que ce n’est pas facile pour moi de m’exposer

comme vous me demandez de le faire.

Mais c’est juste que j’ai besoin d’appuis ici-bas,

pour me pousser et pour me donner confiance. »

Puis, je les regarde d’un air déterminé et je rajoute :

« En réalité, je sais que je peux le faire

et que je peux surmonter mes craintes et insécurités.

J’ai juste besoin que les gens s’ouvrent à moi pour me donner la possibilité

de leur montrer de quoi je suis capable !

Mais je sais que je peux le faire !

J’ai confiance en vous et en moi pour le faire !»

Je les regarde, les scrutant pour voir leur réaction et ce qu’ils pensent de tout ça.

La Source a son regard planté dans le mien et je sens qu’elle lit tout en moi.

Puis, elle ferme les yeux un instant pour prendre sa décision.

Elle se met alors à rire doucement, puis à rire vraiment.

Une telle joie se dégage d’elle, c’est merveilleux !

Elle s’avance vers moi, me serre fort dans ses bras et me dit :

« Nous t’aimons si fort et tu es tellement incroyable !

Nous ne savons plus quoi faire de toi car à chaque fois, tu nous étonnes et tu vas bien au-delà de nos espérances ! »

À ces mots, mon cœur fond et je me mets à pleurer.

Leur amour est si fort, leur présence si réconfortante !

Je les aime tellement !

La Source me caresse la joue avec tendresse et me dit en souriant :

« Nous sommes là pour toi et nous serons toujours là !

Nous t’épaulerons à chaque pas, dans chaque étape de ton avancement et nous te donnerons la force d’accomplir tout ce que tu souhaites ! »

Je me vois alors face au monde en souffrance.

J’ai les bras tendus vers l’avant et une lumière se dégage de mon cœur.

J’essaie d’illuminer le monde, mais la souffrance est telle que ma lumière ne suffit pas à la surmonter.

C’est alors qu’apparaissent à mes côtés la Source et la Mère Divine, posant chacune une main sur mes épaules.

Et derrière nous, sont présents tous mes Protecteurs et mon Armée de Lumière.

Ils me transmettent toutes leurs énergies et ma Lumière voit sa puissance se décupler et le monde s’illumine.

Je ressens tout le bonheur que nous répandons partout sur le monde.

Je suis lumineuse comme jamais.

La Source continue :

« Tu vas devenir une Reine de Lumière et le monde s’en trouvera transformé ! »

Gardant cette belle vision en tête, je les remercie tous et je ressors.

 

Afin de recevoir quelques détails supplémentaires, je demande à Véronique et à Muriel (des élèves de mes formations, devenues de grandes amies) d’effectuer une courte séance concernant cette nouvelle opportunité.

 

Séance faite par Véronique :

Je me connecte.

« Je vous remercie tous d’être là pour cette séance.

J’ai quelques questions à vous poser concernant une autre voie que vous proposez à Laurianne.

Elle pourrait occuper la maison de son grand-père dans le sud de la France,

(trop petite et avec un terrain inadapté pour recevoir les animaux ou toute activité du centre)

afin d’y recevoir quelques personnes pour leur enseigner ses pratiques énergétiques.

Cela engendrerait une pause pour monter le centre (avec accueil des animaux, salles de pratiques, activités, stages de formations, etc.)

et le temps pour elle de donner naissance à ses enfants.

Tout ceci la chamboule car elle était tellement heureuse d’être si proche de la création du centre,

pour y vivre avec mari, futurs enfants et animaux !

Je vous remercie de me montrer votre point de vue et je vais donc vous poser quelques questions.

Je vous remercie de me permettre de recevoir le plus clairement possible. » 

La Mère Divine s’approche de moi, me prend les deux mains en me souriant.

La Mère Divine me dit :

« Oui, nous allons te répondre, tu peux poser tes questions. »

Je lui demande :

« Pour quelle raison voyez-vous cette nouvelle voie ?

Quelles sont les raisons qui vous poussent à l’orienter vers cette possibilité-là ? »

 La Mère Divine me dit :

« Laurianne a besoin d’un isolement favorable pour la naissance de ses enfants. Et puis, il s’agit d’une opportunité financière pour elle. »

Je demande :

« Est-ce les seules raisons qui vous poussent à lui conseiller cette voie ? »

La Mère Universelle s’approche à son tour et dit :

« Laurianne doit nous faire confiance. Elle saura peser le pour et le contre.

Je dis :

« Donc si je comprends bien, ce sont les seules raisons de ce choix de nouvelle voie,

à savoir un temps de pause pour le futur centre ?

Ou d’autres raisons ont-elles orienté ce choix ? »

La Mère Divine me répond :

« L’endroit actuel où elle se trouve n’est pas approprié pour donner ses cours et nous voulions lui éviter tout stress en lui trouvant un havre de paix un certain temps, pour qu’elle se retrouve et puisse récupérer tout en œuvrant.

À présent, il faut qu’elle puisse donner ses cours dans un lieu adapté pour ne pas être envahie par les problèmes financiers.

Je dis :

« Mais, chère Mère Divine, n’y-a-t-il pas d’autres possibilités ?

Car cette maison du Grand-Père de Laurianne n’est pas adaptée

pour y faire tout ce qui était prévu dans le centre.

C’est difficile à accepter pour elle.

Tout ce qu’elle avait envisagé pour le centre, comme Ioan (son mari) y travaillant, moi et Muriel aussi, tout cela semble compromis de par cette nouvelle voie ! »

La Mère Divine répond :

« À elle de suivre ou pas cette nouvelle voie ! »

Je dis :

« Chère Mère Divine y aurait-il d’autres possibilités, s’il-vous-plaît ?

Est-ce que cette proposition a un rapport avec le mécénat ? »

La Mère divine répond :

« Oui. »

Je lui demande :

« La personne concernée, mécène, n’est plus prête à aider pour la création du centre ? »

La Mère Divine répond :

« Elle l’est bien sûr ! »

Je sens que cela va permettre le rapprochement avec cette personne.

Je demande :

« Cela va-t-il permettre à Laurianne de se rapprocher de lui pour une prise de contact ?

Ce mécène est-il à proximité de ce lieu ? »

La Mère Divine répond :

« Pas très loin en effet. C’est par ses cours qu’elle l’abordera ou qu’il viendra à prendre contact avec elle. »

Je dis :

« Chère Mère Divine, pouvez-vous, de votre point de vue,

me donner une idée du temps terrestre de la durée de cette nouvelle voie,

du temps qu’elle devra demeurer en ce lieu en attendant le futur centre

que nous attendons tous avec impatience, s’il-vous-plaît ? »

La Mère Divine répond :

« 2 ans maximum ».

Je lui dis :

« Chère Mère Divine y a-t-il d’autres raisons à tout cela ?

S’il-vous-plaît, quel est votre point de vue ? »

La Mère Divine me dit :

« Laurianne est le pilier de tout cela, et ses enfants aussi.

Elle n’a que trop tardé. Ce nouvel environnement leur sera bénéfique. »

Je dis :

« Mais, vous aviez fait comprendre que tout se précipitait

et qu’il y avait urgence en toute action ? »

La Mère Divine répond :

« Oui, c’est toujours le cas.

Mais les choses doivent prendre un certain temps.

Pour toi, Véronique, et pour Muriel, et tout doit être mis en place pour que Laurianne œuvre dans la Sérénité, l’Amour et la Joie. »

Je dis :

« Je comprends, Mère Divine, mais n’y-a-t-il vraiment pas d’autres possibilités ? »

Elle me sourit en coin (ironiquement) et dit :

« Il y a toujours d’autres possibilités, le libre arbitre ! »

Je souris à cette pensée.

Je dis :

« Chère Mère Divine, pouvez-vous me dire s’il y a des difficultés à venir

pour la création future du centre, s’il-vous-plaît ? »

La Mère Divine répond :

« Les aléas habituels, du fait de la lenteur administrative et des règlementations sur Terre.

Mais tout est en marche pour le présentement à venir. »

Je demande :

« Puis-je transmettre un message à Laurianne de votre part, concernant

son inquiétude quant à ce changement, s’il-vous-plaît ? »

La Mère Divine me répond :

« Qu’elle ne s’inquiète pas, nous allons tenir compte du bouleversement que cela produit en elle, et en discuter.

Nous faisons au mieux pour elle, en vue de sa mission de vie. »

Je la remercie, je les remercie tous et je me déconnecte.

Séance faite par Muriel :

Demande de connection à tous pour la séance pour Laurianne.

« Que se passera-t-il si Laurianne refuse l’opportunité d’aller vivre

dans la maison de son grand-père ? »

« Cette opportunité n’est pas de notre fait.

Laurianne peut s’en saisir ou non, mais elle devra envisager d’en partir rapidement.

C’est en fait son grand-père, qui a tant besoin d’aller ailleurs, qui a déclenché cette demande.

Si Laurianne va dans le sud, ce sera pour aider son grand-père et y résoudre certains problèmes qui lui restent à résoudre.

Cette opportunité offerte est plutôt un appel au secours du grand-père.

Laurianne doit régler tous ces problèmes ou soucis, avant de créer le centre.

Lors de son séjour là-bas, non seulement elle règlera ses problèmes avec son grand-père, mais aussi avec toute sa famille.

C’est à elle de la réunifier.

C’est une étape très importante afin de pouvoir créer et gérer le centre en toute quiétude.

Si cela ne se fait pas maintenant, cela posera des problèmes dans le futur.

Laurianne ne devrait pas y rester plus de 6 mois à 1 an. »

« Pourra-t-on faire le centre comme prévu (aussi bien et aussi vite que prévu) ? »

« Patience, calme et sérénité : tout est doucement en train de se mettre en place. »

« Mais vous avez dit qu’il fallait faire vite, que la situation était urgente. »

« Laurianne est en train de faire exactement ce que l’on attend d’elle.

L’urgence était déjà de se faire connaitre et reconnaitre.

Elle est en train de mettre son équipe en place, qui va l’aider dans ce sens.

Le plus important pour l’instant, c’est de toucher le maximum de gens, de les accompagner sur le chemin futur du centre.

Après, tous viendront pour se former. »

« Pour le reste, que se passera-t-il (ses voyages, ses enfants…) ? »

 « Après son séjour dans le sud, Laurianne sera totalement disponible pour nous.

Muriel et Véronique seront totalement formées et prêtes à la suivre.

Elle sera enceinte et heureuse avec son mari.

Nous voulons qu’elle vive tout d’abord très intensément sa vie de femme et de mère, car elle devra dédier ensuite sa vie pour nous entièrement. »

« Donc vous me dites que son séjour dans le sud est indispensable ? »

« Oui, dans le sens où elle pourra régler tous ses soucis « terrestres » (famille, enfants, voyage chez les parents de Ioan). »

« Avez-vous quelque chose d’autre à lui dire ? »

« Laurianne, nous sommes très fiers de toi.

Nous voulons que tu t’accordes cette « pause » dans le sud.

C’est-à-dire, que tu continues à travailler sur tes techniques, que tu continues à te faire connaitre comme tu le fais maintenant, que tu continues à former Véronique et Muriel, mais aussi que tu règles tes soucis familiaux et ceux de ton mari.

Nous aimerions également que tu aies ces enfants qui devront être les premiers rentrés dans le centre.

Ce centre se fera, ne t’en soucies pas pour l’instant.

Il est en passe de se dessiner via Véronique et Muriel.

Pendant que tu formes Véronique et Muriel, nous travaillons aussi beaucoup sur elles.

Fais qu’elles restent fortes, accompagnes-les souvent.

Et prends du recul sur ce que tu fais. »

« Pourquoi dites-vous cela ? »

« Il faut qu’elle reste en retrait pour savoir travailler, pour ces messages audio et vidéos.

Chaque message doit être soutenu et fort, car il est empreint de notre énergie très intense (plus forte que d’habitude). »

J’entends qu’Elles (le Trio Sacré) y mettent également beaucoup de puissance.

Elles « investissent » beaucoup sur les messages.

« Laurianne doit penser qu’il faut aussi toucher les néophytes, c’est-à-dire ceux qui ressentent une certaine spiritualité mais ne la vivent pas encore. »

Il faut rester simple.

« Le cœur de Laurianne doit être totalement ouvert » (paroles de la Mère Divine et Mère Universelle. Elles se regardent et sourient en se disant cela.)

« Que voulez-vous dire par « être totalement ouvert » ? »

« Laurianne travaille beaucoup et dans l’urgence.

Il faut que, de temps en temps, elle prenne le temps de se regarder vivre, comme dans un miroir.

Nous l’aimons tellement et nous savons combien sa vie est compliquée sur Terre.

Nous la remercions encore de ses sacrifices.

Mais elle doit se rendre compte de ses changements physiques et intellectuels qui se font chaque jour en elle.

Il faut qu’elle en prenne conscience.

Il faut qu’elle fasse plus attention à elle car son image physique sera très importante pour ses messages et le centre. »

Je sens que la connexion se raréfie malgré deux pauses.

Je tournoie doucement avant d’être posée doucement allongée à terre.

Je me lève sereine avec le sourire.

« Merci à tous pour cette séance. Je vous aime. »

 

< RETOUR AU JOURNAL

< RETOUR AUX CADEAUX DE LUMIÈRE

error: Ce contenu est protégé