LIVRE TOME 5 – extraits 1 et 2

par Laurianne Granier

« PARCE QUE LA VIE EST TELLEMENT PLUS BELLE QUAND ON LA REGARDE AVEC LES YEUX DU CŒUR ! »

Résumé :

Ce livre parle de la deuxième étape de la thérapie que j’ai suivie.

Après la libération, vient la reconstruction de soi !

Et vous verrez comment, grâce à des séances de plus en plus enrichissantes et la rencontre avec des Êtres de Lumière de plus en plus extraordinaires, j’ai découvert de nouveaux aspects de ma Mission de Vie et de la mission qui unit les Êtres de Lumière incarnés sur Terre.

Vous découvrirez le rôle que sont venus remplir les Êtres de Lumière sur Terre, comment le remplir vous-même par des techniques simples et comment aider la planète dans son ascension vers la Cinquième Dimension.

 

Extrait 1 :

Rencontre avec Gaïa
Le 19 Août 2017

 

 

Je me connecte.

 mon arrivée dans les Jardins Célestes, c’est un beau ciel d’un bleu intense qui m’accueille.

La chaleur de l’air fait remonter les effluves des milles fleurs colorées des Jardins, leur donnant un parfum doux et sucré qui

m’embaume.

Je marche pieds nus sur l’herbe chauffée par le soleil.

C’est tellement agréable !

J’avance au milieu des fleurs, effleurant du bout des doigts leurs pétales douces et délicates.

J’entends au loin le doux bruit de l’eau et je ne peux m’empêcher d’être attirée par son origine.

Apparaît alors un cours d’eau de quelques mètres de large et qui se fraie un chemin au milieu de belles pierres, faisant

raisonner un doux clapotis à mes oreilles.

Je relève un peu ma robe et je pénètre lentement dans le cours d’eau.

L’eau est fraîche et sa différence de température avec l’air crée un léger frisson qui traverse tout mon corps.

L’eau est d’un turquoise transparent et les pierres qui forment son lit sont d’une couleur presque dorée.

C’est très beau à voir !

C’est comme si le fond de cette rivière était tapissée d’un trésor scintillant au soleil.

Je m’immerge dans cette eau, la laissant me recouvrir totalement et j’admire la beauté et le bruit léger si serein de sa course.

Puis je fais la planche, le visage vers le ciel et je ferme les yeux.

Je me dis que je n’ai pas envie d’en sortir et je décide alors de plonger au fond de l’eau pour aller explorer ce qui s’y cache.

Je m’enfonce donc sous l’eau et je réalise que c’est bien plus profond que ce que j’imaginais.

Le fond de l’eau forme une sorte de bassin dont les parois sont irrégulières.

Une lumière attire alors mon attention sur une des parois.

Je m’approche, pensant tout d’abord qu’il s’agit du reflet du soleil sur une des pierres, et je m’aperçois qu’elle provient en

réalité d’une crevasse entre les pierres.

Lorsque j’arrive tout près, je vois qu’un passage est présent sous l’eau.

Je m’y engouffre, je nage sur plusieurs dizaines de mètres, puis je remonte et regagne la surface de l’eau.

Je me retrouve dans une grande grotte dans laquelle se trouve le lac d’où je viens d’émerger.

Je sors de l’eau.

Les parois de la grotte scintillent de mille feux.

Je m’approche et je remarque que la roche qui la forme est d’un noir charbon et constituée de milliers de facettes qui créent la

lumière arc-en-ciel ayant attiré mon attention dans la rivière.

La grotte n’est pas un espace fermé et je m’engouffre dans un passage qui s’éloigne de mon lieu d’arrivée.

Je marche un certain temps, entourée de cette roche noire et scintillante aux reflets arc-en-ciel.

Puis je débouche finalement dans une autre grotte, mais celle-ci est gigantesque. Elle s’élève si haut que je n’en vois pas le

plafond.

Dans ses parois sont sculptées des escaliers en colimaçon et des fenêtres, ainsi que d’autres structures que je n’arrive pas bien

à identifier.

C’est comme s’il s’agissait d’une ville souterraine sculptée à même la roche.

En son centre, un autre lac souterrain qui est surplombé par quatre ponts de pierre avec des balustrades qui se rejoignent en

une plateforme circulaire en son centre.

Il y a des lampes émettant une belle lumière dorée accrochées ici et là pour éclairer le tout.

C’est vraiment magnifique !

Je passe sur le pont qui est devant moi et j’arrive sur la plateforme centrale du lac.

Là, quatre bancs en pierre semi-circulaires sont placés et quatre lampadaires les éclairent, créant une ambiance tamisée

orangée.

C’est alors que je vois que quelqu’un m’attend au centre de la plateforme, souriant patiemment.

Il me semble tout d’abord reconnaître la Mère Divine, car son aura d’amour est similaire.

Mais je me rends compte que ce n’est pas elle. Cet Être féminin me prend doucement la main, me salue en me remerciant

d’être là et m’invite à m’assoir auprès d’elle sur un banc.

Nous nous asseyons et j’observe mon hôte.

Je n’arrive pas bien à distinguer ses traits car la luminosité qui règne dans ce lieu est trop faible, mais je ressens une forte

présence et un grand pouvoir en elle.

Elle attend en silence, regardant droit devant elle, le regard franc.

Je prends la parole et je demande :

« Qui êtes-vous ? »

Elle me regarde, me sourit gentiment et dit :

« Je suis la Souveraine de ce lieu. »

« Pouvez-vous me dire où nous sommes ? »

Elle me sourit de plus belle et me répond :

« Laurianne, nous sommes dans votre Royaume. »

Je suis très surprise.

Je lui dis :

« Mon Royaume ?

Comment ça mon Royaume ?

Je ne comprends pas. »

Elle me lance un sourire espiègle empreint de tendresse et se lève, me tendant la main en disant :

« Suivez-moi. »

Et c’est alors que je la vois enfin dans son ensemble.

Elle est vêtue d’une longue robe faite de fleurs, de papillons et d’eau qui semble vivante.

Sa chevelure longue est verte, rose et bleue, et est décorée de belles fleurs.

Je reconnais Gaïa, l’Âme de la planète Terre.

Je me lève, je saisis sa main tendue vers moi et nous voilà, nous élevant dans l’air.

Nous nous élevons dans cette grotte, tandis que je vois toute la vie qui y règne.

Des centaines d’Élémentaux travaillent ici, extrayant des morceaux de cristaux de la roche qui les entoure.

Je vois de nombreux animaux vivant sous terre les aidant à creuser les galeries et à rapatrier les cristaux (souris, rongeurs,

vers…).

Ces morceaux sont transparents comme du quartz et dégagent une belle lumière d’un blanc nacré.

Je me demande ce dont il s’agit et sans même que j’ai à poser la question, Gaïa me répond (je sens que nos cœurs sont

connectés et donc qu’elle ressent tout ce qui est en moi) :

« Ces cristaux renferment mes Mémoires, les Mémoires de la planète Terre.

Ces Êtres travaillent dur à les extraire afin que nous puissions les préparer pour leur transfert dans la Cinquième Dimension. »

« Peux-tu m’en dire un peu plus, s’il te plait ? »

« Oui » me dit-elle en souriant, semblant heureuse que je m’intéresse à cela.

« Mes Mémoires sont éparpillées dans les profondeurs des quatre coins de la planète. Afin de pouvoir finaliser mon passage

dans la Cinquième Dimension, nous avons besoin d’extraire toutes mes Mémoires afin de les transférer elles aussi dans la

Cinquième Dimension.

Mon passage vers la Cinquième Dimension s’achèvera le jour où toutes mes Mémoires y auront été transférées.

Cela prend du temps et demande beaucoup de travail, car avec le temps, elles se sont enkystées et surtout encrassées dans le

réseau cristallin et les énergies denses de la Terre, ne faisant plus qu’un avec son enveloppe physique.

Et leur extraction nous oblige à libérer le passage jusqu’à elles, évacuant sur notre chemin toutes les énergies qui les

retiennent prisonnières.

C’est ce processus d’évacuation de ces énergies qui provoque tous ces grands bouleversements sur Terre, aussi bien au

niveau des éléments naturels, que perturbant les énergies des êtres qui la peuplent, créant des conflits et des catastrophes

naturelles à tout va.

Mais à chaque Mémoire que nous arrivons à extraire et à purifier afin de l’envoyer là-haut, mon énergie s’élève d’avantage, me

préparant moi-même de plus en plus au passage vers la Cinquième Dimension.

N’est-ce pas fantastique ? »

Beaucoup de joie se dégage d’elle tandis qu’elle me raconte tout cela. Je sens qu’elle a vraiment hâte.

« Y a-t-il quoi que ce soit que moi je puisse faire

pour t’aider dans ce processus ? »

Elle se tourne vers moi, se place à ma hauteur, plante son regard cristallin dans le mien et me dit avec beaucoup

d’enthousiasme :

« Oui ! C’est justement pour cela que je t’ai conviée aujourd’hui ! »

Je lui souris avec joie et je lui dis :

« D’accord.

Montre-moi, s’il te plait ! »

Nous reprenons notre élévation de plus belle.

Et tout à coup, l’espace change autour de nous et nous voilà dans le ciel, flottant parmi les nuages, survolant la Terre.

Nous sommes au-dessus d’une grande ville. Il fait nuit et les lumières de la ville sont magnifiques.

C’est étrange, car j’ai l’impression d’être au-dessus de New-York et je ne sais pas pourquoi.

Je demande à Gaïa :

« Que souhaites-tu me montrer ? »

Elle me sourit à nouveau et me dit :

« Vois-tu ces humains ?

Remarques-tu comment ils sont tous occupés, chacun menant sa vie en étant détaché des autres, alors que pourtant ils vivent

tous ensemble dans ce lieu ?

Vois-tu comment ils sont tous à la fois si proches physiquement et pourtant si loin les uns des autres dans leurs cœurs ?

Vois-tu comment ils refusent de s’unir aux autres alors qu’ils savent pertinemment qu’ils ont totalement besoin les uns des

autres ?

Vois-tu ce paradoxe qui habite l’humanité ? »

Je lui réponds :

« Oui. »

Elle se place alors face à moi, me prend les deux mains et me regarde intensément. Et avec un grand sourire, elle me dit :

« C’est là que tu interviens !

J’ai besoin que tu unisses le cœur des humains afin qu’ils ne fassent plus qu’un.

J’ai besoin que tu les touches au plus profond d’eux-mêmes avec une telle puissance qu’ils ouvrent enfin les yeux et réalisent

que tout ce qui vit ne fait qu’Un et que seuls l’amour et l’harmonie entre tous pourront changer ce monde et faire de ce

monde celui qu’ils attendent.

J’ai besoin que tu unisses l’humanité toute entière afin qu’ils s’élèvent avec moi dans la Cinquième Dimension. »

Je la regarde, ébahie.

Son enthousiasme est tellement fort !

« Dis-moi, comment parvenir à faire cela ?

Que dois-je faire concrètement ? »

Gaïa touche mon cœur du bout des doigts, en me regardant tendrement, et me dit :

« Écoute ton cœur ! Tout ce dont tu as besoin pour remplir ta Mission est déjà dans ton cœur ! »

Je le sens, en effet, mais je me demande comment l’appliquer, comment le mettre en pratique.

Gaïa, entendant mes pensées, me dit :

« Il faut que tu ouvres ton cœur, que tu sois Amour envers tous et sans jugements. » Puis elle pose son front sur le mien et

murmure :

« Ouvre ton cœur à l’humanité et laisse sortir toute la souffrance qui t’habite car elle n’a plus lieu d’être, et accepte dans ton

cœur tout ce qui est, tel que c’est, purement et simplement !

Aime tout ce qui est, que ce soit « bon » ou « mauvais » !

Aime sans distinction car tout cela fait partie du Grand Tout et existe pour une raison ! »

« Mais comment ouvrir mon cœur totalement

et ne pas souffrir face à toutes ces choses que font les humains ? »

« Chaque chose a une raison d’être, chaque chose permet à ce monde de devenir Amour !

Prends-le comme tel, comme les premiers pas d’un enfant qui va tomber et se blesser plusieurs fois avant de parvenir à

marcher. »

« Cela signifie-t-il que je dois renoncer à aider ceux qui souffrent ? »

« Non. Mais cela signifie que tu ne peux pas détester ceux qui font souffrir car ils sont inconscients, tout simplement.

Et seul l’Amour qui est présent dans le monde peut les réveiller et leur faire prendre conscience de la souffrance qu’ils

causent.

La seule véritable arme pour mener cette bataille, c’est l’Amour.

C’est en versant ton amour sur ces personnes que tu les toucheras et que tu réveilleras leur cœur, les changeant à jamais. »

Je me souviens en effet de ce film sur les mauvais traitements subis par les animaux de production. Un homme qui avait passé

30 ans de sa vie à vivre dans un élevage bovin et à les abattre est venu au refuge pour animaux de ferme monté par cette

association. Et quand une vache rescapée est venue poser sa tête sur la poitrine de cet homme pour réclamer un câlin, il a

fondu en larmes.

L’amour si pur de cet animal qui avait tant souffert des hommes lui a transpercé le cœur comme une flèche et l’a réveillé. Il a

ensuite changé de vie et est même devenu membre de cette association pour aider les animaux.

Je remercie Gaïa et je la prends dans mes bras.

Je lui demande :

« Y a-t-il autre chose que tu souhaiterais me dire ? »

Elle me répond, en me caressant doucement la joue :

« Il faut que tu sois forte, plus forte que tous les autres !

Ton chemin est le plus difficile qui soit, mais tu as été créée pour cela, donc tu vas y arriver, d’accord ?

Ne perds pas courage et avance la tête haute, quelles que soient les choses que te disent les autres.

Sois fidèle à toi-même et tout ira bien ! »

Je la remercie.

« Chère Gaïa, j’ai une dernière question :

Comment libérer toute la souffrance qui habite mon cœur ?

Montre-moi s’il te plait. »

La Mère Divine apparait à nos côtés, souriante.

Elle regarde Gaïa d’un air complice et acquiesce.

Elles posent toutes les deux une main sur mon cœur, l’une sur l’autre, et se tiennent la main de l’autre main.

Puis elles commencent à réciter une incantation.

Je vois alors la Porte de mon Cœur qui s’ouvre et une sphère d’énergie noire vaporeuse en sort en flottant, et se place au

milieu du cercle que nous formons toutes les trois.

Gaïa me dit :

« Ceci représente toute la souffrance qui est dans ton corps. Et elle va maintenant disparaitre !

Ainsi soit-il ! »

Et c’est comme si la boule implosait, laissant place à de belles paillettes lumineuses qui s’éparpillent.

Gaïa et la Mère Divine replacent leurs mains sur mon cœur et y placent une énergie.

Gaïa chante : « Amour, Amour pour tous, Amour pour l’humanité, Amour pour le bon et le mauvais. »

Et tout cet Amour m’envahit complètement.

Je les remercie.

Je ressors.

 

FIN

*Tous les noms ont été modifiés.

 

Extrait 2 :

Le Rôle des Êtres de Lumière
Le 15 Septembre 2017

 

Je me connecte à l’Être de Lumière que je suis.

Lorsque j’arrive dans les Jardins Célestes, je vois tous mes Protecteurs réunis devant moi.

Mais quelque chose est différent dans les Jardins.

Alors que d’habitude, il n’y a que des fleurs à perte de vue, cette fois-ci, je vois de grands et magnifiques cristaux blancs taillés

en pointe, de toutes tailles, disséminés tout autour et qui reflètent la lumière du soleil en de beaux scintillements arc-en-ciel.

C’est comme être entouré de milliers de diamants, c’est extraordinaire !

L’ambiance dans mes Jardins s’en trouve transformée car une lueur féérique s’en dégage.

Derrière moi, La Mère Divine et mon Âme me regardent en souriant, semblant satisfaites de l’effet que ce changement produit en moi.

Je me tourne vers elles et je leur demande :

« Quel est ce changement ? À quoi est-il dû ? »

La Mère Divine s’avance de quelques pas et se place à côté de moi.

D’un signe de tête, elle me dit :

« Regarde. » en désignant mes Protecteurs qui me font face.

Je les regarde et je vois, à ma grande surprise, de nouveaux membres parmi eux.

Je descends les quelques marches qui me séparent des Jardins et j’avance au milieu de mes Protecteurs, les saluant tour à tour

de la tête, jusqu’à ce que je rejoigne ces Êtres que je n’avais encore jamais vu parmi eux.

Ces derniers m’attendent patiemment et quand j’arrive face à eux, ils me saluent en baissant la tête.

Celui qui semble les diriger porte une armure de guerrier étincelante et d’argent, comme un certain nombre d’entre eux. Ils

forment une véritable Armée de Gardes de Lumière.

Je leur demande :

« Qui êtes-vous ? »

« Nous sommes envoyés par la Reine Maluna*, pour vous servir. »

« Qui est la Reine Maluna* ? »

« Elle est celle qui gouverne sur tous les Êtres Cristallins, sur toutes les terres et sur toutes les planètes ! »

Je suis ébahie. Je ressens qu’elle est celle qui gouverne sur tous les astres de l’univers, aussi bien les planètes que les étoiles et

les autres astres.

Et par conséquent, Gaïa est aussi sous sa souveraineté.

Je dis :

« En quel honneur la Reine Maluna* me fait-elle un si merveilleux cadeau

que celui de m’offrir son aide précieuse ? »

À ces mots, je vois l’attroupement qui est devant moi qui se divise en deux, ouvrant le passage à un Être portant une robe

violette et émeraude, avec une longue traîne, des bijoux d’or et de longs cheveux noirs brillants remontés en un chignon

volumineux sur sa tête.

Ses yeux sont d’un vert translucide magnifique. Elle s’avance d’un pas royal et élégant.

Le chef des Gardes de Lumière s’écarte pour lui laisser le passage. Il la salue.

Elle s’avance vers moi, me prend les 2 mains et me dit en souriant :

« Parce que le moment est venu de nous rallier à toi pour travailler ensemble !

Le moment est venu de nous unir pour marcher côte à côte vers le même horizon ! »

Je lui demande :

« Peux-tu m’en dire un peu plus s’il te plait ? » 

Elle acquiesce et, le sourire aux lèvres, elle fait un grand geste de la main.

Nous voilà côte à côte, tous les autres derrière nous, et face à nous, un immense jardin à l’horizon duquel un soleil

resplendissant se lève. 

Malun*a me dit :

« Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère, une ère de combats, de ravages et de souffrances. »

Devant nous, défilent des scènes de guerre, des enfants en pleurs, des familles détruites et des paysages dévastés.

« C’est dans ce terrain fertile que vont éclore des milliers de lumières. »

Dans ces scènes de souffrances, sortent alors du sol des jeunes pousses qui éclosent et libèrent une lumière éblouissante.

Tous ces paysages détruits sont à présent parsemés de milliers de petites lumières resplendissantes.

« Ce seront autant de sources d’espoir pour tous ceux qui souhaiteront s’en sortir !

Ils pourront s’y raccrocher pour faire éclore et développer leur propre lumière qui est en eux !

Et c’est là que nous intervenons, nous, Êtres de Lumière !

Car nous serons ceux qui apporteront ces jeunes pousses de Lumière et d’espoir. »

D’un mouvement de sa main, une énergie blanche apparaît dans la paume qu’elle me montre et une jeune pousse y grandît et

éclot, libérant sa belle lumière si pure.

Puis elle la dépose sur le sol à nos pieds.

Et un des Êtres qui sont avec nous en dépose une autre juste à côté et tous les autres font pareil.

Des pousses de Lumière apparaissent alors à la suite des premières, formant à présent un jardin recouvert de points

lumineux, comme autant d’étoiles dans le ciel.

Je lui dis :

« Qu’est-ce que c’est beau !

Mais dis-moi, concrètement parlant, comment place-t-on ces lumières ? »

Elle se tourne vers moi, me sourit et pose sa main sur mon cœur.

Elle me dit :

« Tu as ton propre rôle à remplir dans le monde et celui-ci ne t’incombe pas. »

« Mais alors, pourquoi me dire que tu te rallies à moi dans ce but ? »

Elle me sourit gentiment et me répond :

« Parce que tu seras celle qui nous ouvrira la voie. Nous agirons dans ton sillage, grâce à la Lumière que tu répandras.

Ton rôle sera de toucher le cœur des gens pour leur révéler la lumière qui est en eux et ainsi de les ouvrir à la lumière du

monde.

Tandis que nous, nous sèmerons derrière toi les opportunités qui leur permettront alors de découvrir la lumière qui est en

eux et de la faire grandir pour illuminer le monde. »

Je me vois avancer et poser ma main sur le cœur des gens que je croise en leur souriant et en leur parlant.

Je sens que j’accède à la Lumière qui est tout au fond d’eux et je l’attire à moi, la faisant ressortir et envahir leur être.

Ils la ressentent alors pour la première fois et c’est une vraie révélation pour eux.

Leurs souffrances s’évacuent et ils ouvrent leur cœur en grand au monde et à sa lumière.

Et au fur et à mesure que j’avance, ma lumière forme un sillon derrière moi, sillon dans lequel tous les Êtres de Lumière me

suivent et sèment joyeusement à tout va leurs graines qui éclosent et irradient leur Lumière.

Les gens que j’ai touchés sont alors attirés par ces sources de Lumière car ils les sentent similaires à ce qu’ils ont en eux et

saisissent les opportunités qu’elles représentent et ils apprennent à connaître la lumière qui les habite, à la développer et à la

répandre à leur tour sur le monde.

« Je comprends Maluna*.

Alors dis-moi, s’il te plait, de quelle manière je dois diriger les Êtres de Lumière

qui sont à mes côtés là-haut dans le but de servir cette cause ? »

« Tu as juste à leur montrer le chemin !

Et pour cela, tu n’as rien d’autre à faire qu’à remplir ton propre rôle et à toucher le plus grand nombre de gens !

Et eux feront leur travail derrière ! »

« Je te remercie Maluna*.

Peux-tu m’en dire un peu plus sur ces Êtres que tu m’as envoyés aujourd’hui ?

Y-a-t-il quelque chose que je dois savoir en particulier ? »

Elle tend la main afin d’appeler à elle celui qui dirige l’Armée des Gardes de Lumière.

Elle me dit :

« Voici celui qui les dirige.

Si tu as besoin de quoi que soit, adresse-toi directement à lui. »

Je le regarde et je lui demande :

« Comment t’appelles-tu ? »

« Kaladar*, pour te servir. » répond-il en me saluant à nouveau.

« Kaladar*, dis-moi, de quelle manière toi et ceux que tu mènes pourries-vous m’aider dans ma Mission ou quoi que ce

soit qui nécessite que je fasse appel à vous ? »

Il me désigne ses troupes et me dit :

« Nous sommes de fervents Gardiens et Protecteurs.

Nous pouvons nous charger de la protection personnelle, aussi bien contre les énergies et émotions néfastes que contre les

dangers physiques, de tous ceux dont tu jugeras qu’ils puissent en bénéficier. »

« Y-a-t-il la moindre condition ou limitation quant à cette fonction ?

Pouvez-vous en plus des humains, protéger des animaux

ou les occupants d’un lieu si je vous le demande ? »

« Nous pourrons protéger tout ce qu’il vous plaira ! » me dit-il en frappant son cœur de son poing.

« Y-a-t-il des conditions à remplir lorsque je vous assigne à la protection de quelqu’un ou d’un lieu ? »

« La seule condition est de nous donner le nom précis de chacun de ces lieux ou personnes et de venir nous donner l’ordre de

mission personnellement. »

« Je te remercie.

Alors, pour commencer, je recherche l’un d’entre vous qui acceptera de me protéger

de toute forme d’énergie néfaste, d’émotion néfaste et de danger physique.

Qui souhaiterait remplir ce rôle ? »

Le chef s’avance, met un genou à terre et me dit :

« Moi. Je suis là pour ça ! »

Je pose ma main sur sa tête et je dis :

« Kaladar*,

tu es à présent assigné à ma protection personnelle en permanence !

Ainsi soit-il ! » 

Puis je l’invite à se relever et je le serre dans mes bras pour le remercier.

Je fais de même avec Maluna* et je remercie tous ceux qu’elle m’a envoyés.

Je me tourne alors vers la Mère Divine et je lui dis :

« Chère Mère Divine, dis-moi, s’il te plait, comment remplir ma Mission ?

Comment réussir à toucher le cœur des gens et à leur révéler la Lumière qui est en eux,

comme cela m’a été décrit aujourd’hui ? »

La Mère Divine me dit en souriant :

« N’as-tu pas réussi à faire cela pour Marine et sa famille ?

Regarde où ils en sont grâce à toi !

Tu leur as ouvert des portes inconnues jusqu’alors et elles ont maintenant confiance en leurs capacités ! »

« C’est vrai.

Mais cela a nécessité de très nombreuses heures de travail et de guidance !

Il me sera impossible d’en faire autant si je veux toucher

le plus grand nombre de personnes possible !

Comment arriver au même résultat plus rapidement ? »

La Mère Divine s’approche encore davantage, prend mon visage entre ses mains et me dit :

« Sois patiente ! Les choses avancent bien !

Tes pouvoirs sont encore en dormance car tu es encore en pleine escalade, à la recherche de toi-même.

Lorsque tu te seras trouvée, alors tes Pouvoirs te seront révélés et tout te paraîtra si évident que tu sauras alors quoi et

comment faire.

Tu ne seras plus que Lumière et dans la Lumière tu te retrouveras en permanence. »

« Je comprends, chère Mère Divine.

Mais peux-tu me donner un outil pour commencer à toucher

le cœur de ceux que j’approche (humains ou autres) ? »

La Mère Divine dépose un baiser sur mon front, recule de quelques pas, écarte les bras puis s’élève dans les airs.

Elle rejoint la Source qui est au-dessus de nous, place ses mains dans son énergie et y prend quelque chose. Puis elle

redescend vers moi et me tend ses mains jointes et ouvertes.

J’y vois une fleur entourée d’une belle énergie avec des points lumineux arc-en-ciel.

La fleur est faite de cristal et est blanche, scintillante aux reflets arc-en-ciel et ressemble beaucoup à une Edelweiss, avec les

pétales en pointes et des pistils jaunes en son centre.

Elle flotte dans sa main.

Elle la dépose dans mes mains.

Elle me dit :

« Ceci est la Fleur de Cristal.

Cette fleur représente la pureté de l’Être de Lumière que tu es.

Tout ce que tu as à faire, c’est d’offrir cette Fleur à tous ceux que tu croises, avec toute la sincérité de ton cœur.

Porte-la dans ton cœur et transmets-la à chaque fois que tu le souhaites en la faisant rayonner en toi également. »

Je place cette Fleur sur mon cœur et son énergie incroyable m’envahit complètement. Je me sens heureuse, pure, comme

lavée de tout ce qui est néfaste et noir en moi.

J’ai l’impression de renaître.

Quelle sensation extraordinaire !

Je remercie et je ressors.

 

FIN

*Tous les noms ont été modifiés.

error: Ce contenu est protégé